Joy, un conte résolument féministe / Une soirée au ciné

 

photo

Qu’est ce qu’on va voir au cinéma cette semaine ? Vu que j’ai oublié de quoi parle Star Wars (si si, c’est possible), je n’avais pas spécialement envie d’assister à deux heures de science-fiction à laquelle je n’allais rien comprendre, et encore moins les fameux clin d’œil dont le Réveil de la Force est apparemment truffé (je connais au moins le nom du film, c’est déjà pas mal). Alors exit Princesse Leïa et welcome Joy ! Lire la suite

Publicités

Quand je pars en Colombie sans bouger de Compiègne / Rencontre avec la créatrice Luz

luz

Je continue mon petit tour des créatrices bien inspirées de Compiègne. Je prends mon temps, je flâne un peu … Mais depuis que j’ai un serre-tête trop cool, qui me permet d’assumer pleinement mon côté fillette de 10 ans cachée dans le corps d’une toute nouvelle trentenaire, j’ai très envie d’écrire sur Luz. Cette maman bien occupée fabrique toutes sortes de merveilles, directement sorties de son imaginaire. Rencontre avec une femme inspirée et inspirante. 

Lire la suite

Quand je passe 6h30 dans une salle de cinéma/Retour sur le marathon Back to the futur

rvlf

A l’occasion de l’arrivée dans le futur de Doc et Marty, le cinéma Majestic passait l’intégralité de la trilogie Retour vers le Futur. Un véritable marathon auquel j’ai participé (une fan comme moi ne peut pas manquer ça !).

Lire la suite

Quand je marche avec les Picantines / Retour sur la Compiègnoise du 4 octobre

12069000_444954812377968_8286078285601940485_o

Enfiler un leggings un peu moche, des chaussures de course bleu pétant et un sweat à capuche qui a connu de meilleurs jours pour aller batifoler dans les parcs de la ville n’est pas forcément mon plan rêvé pour un dimanche matin. Mais là, il ne fallait pas mégoter et donner un peu de sa personne car la cause était noble  en ce mois d’octobre tout rose : la lutte contre le cancer. Retour sur ma première participation à la course des Picantines, la Compiègnoise.

Lire la suite

Quand Pause Tartines devient Madame Calepin

calepin

Pause Tartines change.

L’idée, assurément jolie, n’est pas de moi mais d’Estampapier, qui m’a surnommé Madame Calepin, un soir où, justement, je l’avais oublié ce fameux calepin. Et pourtant, impossible de sortir sans lui habituellement. Je note ce que je vois dans le train, le comportement des gens, les couleurs des arbres, les histoires qu’on me raconte. Les détails inutiles.

Ça fait rire les copines. Mais ce petit surnom en fait, c’est tout moi. Alors j’ai décidé de changer le nom de mon blog, qui est tout de même une partie de ce que je suis, de mes aventures et de mon gout prononcé pour la vie des autres. Et puis je ne vous parlerai jamais de tartines, même si j’en mange des tas. Par contre des calepins, qu’est ce que j’en use !

Alors voilà, Pause tartines devient Madame Calepin, parce que cela correspond bien aux mille projets que nous avons en tête, avec les autres blogueuses Compiègnoises. Il va falloir nous suivre d’ailleurs, ça risque d’être intéressant  !

 

**Certains éléments du blog sont en cours de modification**

 

Quand ma chambre papillonne / Rencontre avec Estampapier, la reine de l’origami

estampapier2

Astrid d’Estampapier donne vie aux papillons de papier.

J’ai rencontré Astrid en mai dernier, au détour d’une exposition d’artistes douées de leurs dix doigts, à Compiègne. Une artiste des plus originales, passionnée par les origami japonais, qui ornent aujourd’hui les murs de nombreuses demeures compiègnoises. C’est autour d’un thé venu tout droit du Pays du Soleil-Levant, nichées toutes deux au sein de son atelier coloré, qu’elle m’a raconté comment Estampapier est né… 

Lire la suite

Quand je redécouvre les Beach Boys / Le son des souvenirs avec Love & Mercy

love-and-mercy-banner

Pour  la plupart des gens, les Beach Boys, ce sont des chansons colorées, qui sentent bon le sable chaud, les feux de camp sur la plage et les années 60, quand quatre blondinets pas du tout férus de surf, enregistraient Good Vibrations avant de filer dans la piscine de leur leader, Brian Wilson, pour tester quelques drogues psychédéliques. 

Avec la sortie du biopic Love and Mercy, relatant la vie compliqué de Brian Wilson, j’ai découvert que les Beach Boys, c’était surtout un grand groupe, construit autour d’un musicien de génie.

Lire la suite

Les vide-dressing de Sarah la Compiègnoise

IMG_1271

Sarah, c’est une chouette copine. C’est aussi un joli brin de fille comme disent les papys et une nana pleine d’idées. Elle tient également un blog, que je vous invite à découvrir ici

En juillet dernier, Sarah et quelques une de ses amies ont organisé le premier vide-dressing de Compiègne. Après le succès du premier, un second rendez-vous s’est tenu début novembre 2014. Et j’y étais !

Lire la suite