Quand je tombe à l’eau un samedi matin / Le test du stand up paddle

IMG_20150718_121817

Une nouvelle rubrique, c’est très chouette, surtout celle-ci. Sobrement intitulée « J’ai testé pour vous », elle va me permettre de vous faire partager mes découvertes d’activités (sportives, artistiques…)  que j’aime tester avec mes amis et/ou mon cher & tendre. A l’honneur cette fois : le paddle !

Quand la chaleur grimpe (pas franchement comme ces derniers jours…), rien ne vaut les sports nautiques. Avec deux amies, (dont Pauline, son blog est à découvrir ici !), nous avons testé il y a quelques jours le paddle au Park Nautique de Verberie, situé à 20 minutes de Compiègne. Le paddle est assurément à la mode en ce moment et ne nécessite pas une condition physique incroyable (ce qui nous arrangeait bien…). Le but du jeu est de tenir debout sur une planche qui ressemble à celle utilisée par les surfeurs, et de faire avancer sa paddle board  à l’aide d’une longue pagaie. Facile ? Pas forcément …

Premier constat à propos du Park Nautique de Verberie : le lieu n’est pas facile à trouver ! Armez vous de patience et d’un bon GPS. Une fois sur place, le site est parfait pour passer une après-midi voire une journée entière puisque de nombreuses activités y sont proposées : location de vélos, téléski, wakeboard, mini-golf…

Et pour 9 euros la demi-heure, nous avons testé le stand up paddle (le SUP pour les connaisseurs). Un maillot de bain, un gilet de sauvetage et une dose de bonne humeur sont de rigueur. Tout d’abord, il s’agit simplement de tenir assis puis à genoux sur la paddle board et de se diriger avec la pagaie. Facile !

IMG_20150723_211327

Les ennuies commencent ensuite. Se mettre debout et tenir en équilibre sur la planche est une mission un peu plus épique. Pauline et moi pensions qu’avec notre expérience du yoga, qui demande pas mal d’équilibre, ce serait un jeu d’enfant. J’ai été la première à tomber dans l’étang et à aller fricoter avec les algues. Pour le côté facile, on repassera. Une fois la première chute passée, et après les fous rire des copines, on se remet en selle histoire de dompter enfin sa board.

Nous avons pris notre temps, les animateurs du park nous ont laissé toute latitude pour nous initier tranquillement, sans pression. Ce fut un samedi matin des plus agréables, et nous avons terminé notre séance, assises sur la planche, les pieds dans l’eau.

Il nous faudrait sans doute plusieurs heures de paddle afin de profiter des avantages de ce sport, dont on peut lire les louanges un peu partout dans la presse (cardio, brûle-graisse, gainage, etc). Mais on y retourne prochainement… pour tester le wake board cette fois !

Vous aussi, le stand up paddle vous tente ? Découvrez le site du Park Nautique de Verberie ici. Renseignements et réservation au 06 09 20 02 70 ou 03 44 40 03 99, par email  teleskiverberie@gmail.com

Publicités

Une réflexion sur “Quand je tombe à l’eau un samedi matin / Le test du stand up paddle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s