Quand je tricote en parlant english / A la découverte d’Euroformat à Compiègne

IMG_2031 Les chouettes rencontres, ça ne tient souvent pas à grand chose. Là, en l’occurrence, à une phobie de parler anglais à voix haute, à un vrai blocage. En surmontant ce petit handicap, je me suis retrouvée assise devant une tasse de thé fumante, une pelote de laine dans une main, le nez vissé sur deux aiguilles à tricoter et l’autre main prête à plonger dans un bocal de chocolats… Le tout entourée de femmes adorables, américaines, espagnoles, belges ou françaises, toutes venues pour parler leur langue et tricoter dans la bonne humeur. Bienvenu au Tricot Time, chez Euroformat à Compiègne.

Rencontre avec Catherine Brown, la grande prêtresse de ce lieu à découvrir !

Catherine est le genre de fille qui met à l’aise. Elle aime se peindre les ongles et porter de jolis serre têtes, les grosses voitures qui peuvent accueillir son fils et son énorme (et adorable) chien Mojo, et tricoter en mangeant des sushis. Elle est la fille d’un professeur américain, Roger Brown, qui a enseigné dans différentes universités des Etats-Unis mais aussi d’Afrique et de France. « Mon père était un sacré personnage, explique Catherine, il était poète, écrivain… une vraie vedette locale ! » A son arrivée en France en 1982, Roger Brown fonde Euroformat, un organisme de formation en langues étrangères, axé exclusivement vers les entreprises.

En 2002, Catherine reprend les rennes de la société et y apporte sa touche au fil du temps. « Au début, les gens qui connaissaient bien mon père pensaient que je n’y arriverai pas. Mais Il m’a donné carte blanche en me laissant développer un côté pôle culturel que je recherchais », précise Catherine. Chez Euroformat, l’ambiance est donc plus décontractée aujourd’hui : la jeune chef d’entreprise organise non seulement des formations à destination des cadres, mais aussi des événements fédérateurs et directement inspirés de l’esprit festif des Américains, comme des soirées pour Halloween ou le 4 juillet, ou en encore la vente de livres d’occasion écrits dans la langue de Shakespeare.

tricot time

Directement venu, lui aussi, des Etats-Unis, le Tricot Time fait un tabac chez Euroformat. Pour avoir testé, je peux aisément dire que le concept est une réussite ! A la base, je voulais simplement reprendre des cours d’anglais, afin de me dérouiller un peu. Je suis loin d’être bilingue et si mon vocabulaire n’est quand même pas inexistant, j’avais tendance à rester bloquée face à un interlocuteur parlant anglais. Plutôt que de continuer à me faire passer pour muette auprès de nos amis d’outre-Atlantique, Catherine m’a proposé de venir tricoter avec sa bande de copines le jeudi midi. Foufou me direz-vous. Et bien pas du tout ! Car entre deux points mousse et une tasse de thé, on peut discuter in english (ou dans une autre langue ! ) avec sa voisine. Le tout dans une ambiance ultra décontractée, avec des enfants, le chien Mojo qui passe faire un coucou et le livreur de sushis qui peut débarquer à tout moment. Bref, le lieu idéal pour se décoincer un peu, entourée de gens bienveillants qui n’ont absolument pas rigolé de mon accent affreux (le rêve!).

Catherine l’assure, elle a encore « plein de projets en tête« . Les cours à destination des cadres d’entreprise fonctionnent bien puisqu’ils représentent 90% de l’activité d’Euroformat. « Aujourd’hui, je peux me permettre de m’ouvrir à d’autres projets, je réfléchis par exemple à l’organisation d’une sorte de conversation club, une fois par mois » , ajoute la jeune femme, un sourire pétillant aux lèvres.

En attendant, le samedi 23 mai, Euroformat accueille la Vente des artistes Compiègnoises, de 10h à 18h. Le moment idéal pour dénicher THE cadeau pour la fête des mères du 30 mai. Toutes les infos sur l’événement Facebook juste ici 🙂

Et pour plus d’infos sur Euroformat et se tenir au courant de tous les événements trop cool in english, on jette un œil à leur site web et à leur page Facebook

Publicités

5 réflexions sur “Quand je tricote en parlant english / A la découverte d’Euroformat à Compiègne

  1. Estampapier dit :

    Très bel article, je connais Euroformat pour avoir participé à la vente des Créatrices à Noël, par contre je ne connaissais pas l’histoire de Catherine. C’est un beau travail car on fait de riches rencontres chez Euroformat.
    A samedi!

    Aimé par 1 personne

  2. nonette dit :

    c’est une histoire magnifique ! quelle chance d’apprendre l’anglais et tricoter en meme temps et toutes ces belles rencontres que tu fais .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s