Tatouée, crayonnée.

18193277_10211283685021348_3873924786564987059_o

D’abord, il y a eu la petite folie des étoiles piquantes dans le creux du poignet, puis les animaux origamis – un renard duveteux ou une baleine qui me fait salement pleurer. Et puis, les petits cœurs tous nus et les nuages mouillés. Enfin, il y a eu les mots de The Crayoner déposés ça et là, sur des corps bienheureux.

Cette envie de me faire tatouer me fait gamberger depuis un moment. J’ai voulu tellement de motifs que j’en ai oublié la plupart. A l’origine, je pensais que peu importe le tatoueur, pourvu qu’on ait l’ivresse du résultat. Je me plantais. Et pas qu’un peu. Heureusement, le Dieu Instagram est passé par là. Et The crayoner aussi. Je suis cet artiste tatoueur depuis un moment, je me délecte de ses nouveaux posts poétiques, à chaque jour son nouveau mot doux : « Demain, il fera jour », « amoureux », « Love is all »… Le tout, tatoué dans une typo proche de l’écriture de Mme Godefroy, mon institutrice du CP. Des pleins et des déliés adorables que j’avais envie de voir, un jour, sur mon corps.

Parfait. Mais quels mots? La réponse est venue très naturellement. Un peu par magie presque. « De l’audace’. Surement parce que depuis 2012, ma vie en est remplie, que je saute sur toutes les occasions pour la rendre totalement et effrontément inregrettable. ça ne se dit pas ? Tant pis.

The crayoner est un artiste mystérieux, qui jongle entre des sessions tattoo à Paris, Bruxelles ou encore Londres. Un voyageur qui ne tatoue que quand il en a envie. Avec tous ces paramètres, il fallait capter l’oiseau. Son compte instagram renvoit à son site internet et son agenda en ligne où il vous suffit de choisir un créneau. Ensuite, place au mail pour lui expliquer votre projet en quelques mots. C’est à l’artiste de vous répondre et d’accepter, ou non, le projet.

Ce jour là, les éléments se sont ligués contre moi : j’ai traversé Paris à dos d’un scooter détrempé par la pluie pour découvrir le joli studio de tattoo de Tarik -aka The Crayoner… Si vous décidez de vous faire tatouer par cet artiste plein de talent, je vous laisse découvrir ce personnage très pro. Pour ma part, je n’étais pas super à l’aise, premier tattoo oblige, mais j’avais une pleine confiance en lui, sans même le connaitre.

J’ai choisi le côté du poignet pour ne pas voir mon tatouage constamment, pour avoir le plaisir de le redécouvrir parfois, souvent. En ce moment, ma petite beauté cicatrise. Et comme elle fait déjà partie de moi et bien je l’ai presque oublié (sauf quand il s’agit d’appliquer de la crème cicatrisante!), signe que tout est parfait 🙂

Pour découvrir The Crayoner, c’est par ici !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s