Quand je papote avec Bérengère Krief / Interview de la jolie blonde d’ « Adopte un veuf »

bérengère 2

Bérengère Krief, la petite blonde un poil déjantée de la mini-série de Canal + « Bref », présentait hier soir, au Majestic de Jaux, le nouveau film dans lequel elle tient le haut de l’affiche avec André Dussolier, « Adopte un veuf ». Une comédie touchante sur la colocation intergénérationnelle : jeunes et vieux cohabitent dans un 5 pièces Parisien, pour le meilleur et pour le pire. Le film, qui sort le 20 avril partout en France, met en lumière la jolie Bérengère dans le rôle de Manuela, la première coloc. Un rôle de femme forte qui se suffit à elle-même, comme l’actrice les aime. Elle a accepté de répondre à mes question après la projection du film, malgré sa fatigue ! Merci à elle ❤

1/ Bérengère, tu  sembles, dans le film, très à l’aise avec ce rôle de colocataire et complice avec les autres acteurs. As-tu testé la coloc à Paris avant de tourner ?

Oui, quand je suis arrivée à Paris, j’ai vécu en colocation avec une amie pendant un an et demie. On sait tous comme il est difficile de trouver un logement dans la capitale, alors la coloc, c’est l’idéal. Sauf que c’est parfois aussi très compliqué : on n’a pas forcément les mêmes habitudes de vie, ça peut créer des frictions. Pour moi, ça ne peut durer qu’un temps du coup.  Avec les autres acteurs du film, nous avons tous évoqué nos expériences de colocation, ce qu’on avait aimé ou détesté… on a ainsi pu jouer des situations marrantes et très crédibles dans le film.

2/ La colocation intergénérationnelle se développe dans les villes. Est-ce tu penses que les anciens sont délaissés par la génération actuelle ?

C’est une thématique qui m’a beaucoup touché. Que devient-on au moment du décès de son conjoint, comment sortir de cette solitude ? La coloc peut-être une solution. Mais aujourd’hui, il est évident qu’on délaisse nos anciens, bien plus qu’avant, quand les enfants prenaient encore à domicile les parents vieillissants. Les temps ont changé même si cela existe toujours, j’en ai des exemples dans mon entourage. Et cela se passe bien ! Les séniors ont beaucoup à nous apprendre.

bérengère1

3/  Dans la vie, ressembles-tu à la jeune Manuela, qui entre comme une tornade dans la vie du personnage d’André Dussolier ?

J’apporte au rôle de Manuela mon énergie positive, son côté solaire je peux aussi l’avoir, quand je ne suis pas fatiguée ou de mauvaise humeur bien entendu. Et ça m’arrive, comme tout le monde. Mais je suis quelqu’un, comme Manuela, qui aime trouver des solutions et qui ne se laisse pas abattre facilement. Mais Manuela se fiche bien de ce qu’elle peut dire, parfois. Quand elle entre chez Dussolier, elle n’hésite pas à lui dire qu’il déprime, que ça ne va pas du tout. Moi je marche souvent à pas de velours avec les gens…

4/ Pourquoi ce rôle en particulier ? J’imagine que beaucoup de scénarios t’ont été envoyés après Bref, où tu as explosé sur le petit écran ?

Après Bref (NDLR : qui s’est terminé en 2012), on m’a proposé beaucoup de rôles de jeune nanas légères, des plans cul comme dans la série. Mais pour moi, Marla c’est surtout une fille amoureuse, super forte. Une fille d’aujourd’hui. Je retrouve la même idée avec Manuela d’ « Adopte un veuf ». Elle se fait la porte-parole des jeunes qui galèrent à trouver un appart dans Paris, elle se débrouille, elle fonctionne seule, sans mec. C’est ce que je préfère dans ce rôle.

bref

5/ Actuellement tu es également sur scène, dans un one-woman show au Grand Point Virgule, à Paris. Qu’est ce que tu préfères, la scène ou le cinéma ?

J’aime les deux, c’est un bon équilibre. J’ai commencé par la scène et, après Bref, je ne savais pas si je me sentais capable de porter un film. Au théâtre, tu joues le soir, il y a la pression c’est sûr, mais tu es libre la journée. Le cinéma c’est un tournage non-stop. Mais faire les deux, c’est génial, je n’ai pas envie de choisir.

6/ Quels sont tes projets ? On a entendu parler d’un film issu de la série Bref, c’est en discussion ?

Au début oui, dès la fin de la série. Et puis finalement, chacun est parti dans ses projets perso. On garde tous contact, on a pris tellement de plaisir à jouer tous ensemble qu’on ne peut pas oublier cet été 2011 ! Si un film se fait je savourerai d’autant plus que les années ont passé.

Pour le moment, je me concentre sur la scène, je serai en tournée en France à partir du 26 mars. Mais d’autres projets devraient voir le jour au cinéma,  avec Jérôme Corcos, le scénariste d’ « Adopte un veuf ».

« Adopte un veuf », dans toutes les salles le 20 avril. A ne pas manquer 😉

Plus d’infos, juste ici !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s